Le contexte du jeu

31e réincarnation de l’Elue qui a libéré les humains de l’esclavage, vous incarnez l’autorité suprême du pays… Anoldor est un jeu de romance, mais nous accordons aussi une grande importance aux choix et à l’histoire et souhaitons que vous puissiez vous investir dans l’univers et le façonner selon ce que vous décidez. C’est pourquoi, si l’amour est bien présent, il se construit sur une histoire complexe où vous serez amené à prendre des décisions cornéliennes afin de guider votre pays en dehors des crises qu’il traverse… Ou pas. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise fin sur Anoldor, seulement celle que vous décidez…

Carte par Ezdrinker

L’univers

Anoldor se passe dans un univers médiéval fantasy inventé par nos soins. Une grande partie est inexplorée mais le continent principal est partagé par deux pays : Anoldor, le pays des humains et Tellun’min, le pays des elfes. Les deux patries se vouent une haine immémoriale, car les humains ont longtemps été réduits en esclavage par les elfes qui profitaient de leur magie pour imposer leur supériorité.


Tout a changé quand, selon la légende, le dieu de la vie Oriel s’est épris d’une humaine dont il a fait son Elue, lui conférant le pouvoir d’annihiler la magie… Et de se réincarner. Après une guerre sanglante, Evelyne la Lumineuse est allée au confins du continent fonder une terre où les humains seraient libres. Ses successeurs ont peu à peu étendu le territoire jusqu’à ce qu’il devienne immense… Et qu’il frôle à nouveau le territoire elfique, ravivant les tensions.


Depuis plusieurs centaines d’années, les deux patries vivent en conflit larvé, multipliant les incartades sans se déclarer officiellement la guerre car cela serait particulièrement sanglant. Mais, aujourd’hui, sous votre règne, peut-être qu’enfin les choses vont changer car la reine des elfes est lasse de ces enfantillages et à décidé de faire un pas vers vous pour lutter contre une nouvelle maladie inconnue qui fait des ravages dans vos deux pays : la Lazuriose. À vous de décider comment vous accueillerez cette tentative de paix…